This is a single blog caption

ZOOM SUR…

Pour ce premier « Zoom sur… », nous avons le plaisir de mettre en avant et de vous présenter le doyen et l’un des plus fidèles bénévoles du club puisqu’en cette année 2020, il débute sa cinquantième année de bénévolat !

Aujourd’hui, zoom sur Daniel VINCENT. Né à Commenailles, Daniel, dit Cencent, a 3 enfants, une fille et deux fils (tous licenciés à plus ou moins long terme à BJF en tant que joueurs).

Avant de s’investir dans notre club, Cencent a exercé le métier de carreleur pendant 42 ans. D’abord salarié, il finit par créer son entreprise. A la fin de sa carrière professionnelle, son entreprise est reprise par son fils Edouard dirigeant et bénévole au club. Tout comme Edouard, son frère Benoit est investi dans le club et est dirigeant de l’équipe féminine sénior.

Cencent a également la joie de voir jouer sous les couleurs du club sa petite fille Charlotte. BJF est donc une véritable passion dans la famille !

Investit depuis 1970, sans pour autant avoir taquiné le ballon, Cencent a d’abord débuté à l’US Commenailles où il a été notamment Président de 1991 à 2000, puis au sein de BJF après la fusion où il a occupé les postes de responsable des terrains de Bletterans et membre du comité directeur.

Lorsqu’ on lui demande de nous parler de la fusion, il nous répond que Commenailles et Bletterans l’ont vivement souhaitée. « J’ai été pour la fusion tout de suite. Le club de Commenailles était sur le déclin. Bletterans aussi mais bien moins que l’USC ».

Dans un premier temps, la fusion s’est faite avec les jeunes. Puis naturellement avec les seniors.

Il poursuit en expliquant que « qu’elle n’a pas été simple, certaines personnes étaient totalement opposées, mais aujourd’hui, personnellement je n’ai aucun regret car le club fonctionne bien ».

Malgré la perte de l’identité de l’US Commenailles qui lui a laissé un pincement au cœur, Cencent est fier de la nouvelle identité qui a été créée par BJF et est satisfait de la revitalisation des deux anciens clubs , à présent entité unique.

Aujourd’hui, Cencent a la charge du site de Commenailles : il entretient les terrains, les vestiaires, et gère la buvette. Il gère également les achats et la répartition des goûters pour l’ensemble des catégories jeunes du club, et les casse-croûte de la C et des féminines.

D’après lui, ses responsabilités l’occupent en moyenne entre 15 et 20 heures par semaine. Notons qu’en fonction de l’avancement de la saison, les 15 à 20 heures sont par moment largement dépassées !


Avec 50 ans de bénévolat quelle en est ta vision ? 

« Globalement, le bénévolat est en baisse, les jeunes ont du mal à s’investir. Ils n’ont pas la même mentalité que nous pouvions avoir lorsque je me suis lancé. Mais je souhaite féliciter ceux qui s’investissent et encourager ceux qui hésitent à passer la barrière ».

Et au niveau du club, qu’en penses-tu ? l’ambiance actuelle est-elle bonne ? 

« Oui elle est bonne, je m’entends bien avec tout le monde. J’ai la sensation que nous allons tous dans le même sens. Je trouve que pas mal de jeune s’investissent dans notre club : c’est bien. Mais les jeunes sont plus dans le bénévolat sportif que dans le bénévolat logistique/de gestion. Espérons qu’en vieillissant la bascule s’effectue. Car les anciens ne seront pas éternels ».

Quelles sont les difficultés que tu rencontres au quotidien dans tes fonctions ? 

« Je n’en rencontre pas vraiment, la seule chose qui peut me chagriner, c’est quand je retrouve les vestiaires de Commenailles mal nettoyés… »

Quelles sont les satisfactions que tu tires de ton investissement ?

« La convivialité. J’aime être avec les gens, travailler avec les jeunes. Le lien social est important. Les résultats sportifs de toutes nos équipes me tiennent aussi à cœur. Particulièrement, les équipes jeunes qui comptent beaucoup pour moi ».

As-tu des projets en cours pour le club?

« … la main courante autour du stade de Commenailles. J’y tiens ! Il y a eu aussi la modernisation de la buvette de Commenailles que j’ai obtenue.

J’ai relancé la mise en route de la rénovation de l’éclairage de Commenailles et le changement des portes des anciens vestiaires ».

Cencent aimerait également relancer une ou deux journées de nettoyage du site de Commenailles par les utilisateurs. Alors joueuses et joueurs, éducatrices et éducateurs habitués des installations de Commenailles, on vous attend lorsqu’il sonnera le rassemblement !

Un ou plusieurs mauvais souvenirs ? 

« Je dirais les deux descentes successives quand j’étais à l’US Commenailles : descente de la D1 à la D3.  J’ajouterais aussi la descente à cause de l’arbitrage (manque d’arbitres) encore une fois avec l’USC ».

Un ou plusieurs meilleurs souvenirs ?

« La montée en D1 avec l’USC, une grande joie. Mais aussi l’épopée en Coupe De France en 2006, ça avait été sympa, une belle aventure ! ».

Une anecdote à nous dévoiler ? 

« Au début de l’USC, on a fait venir Julien Clerc en 1972 à Commenailles. On avait installé un chapiteau sur la place. Il y avait du monde, tout comme la venue d’un cascadeur vers 1971, des milliers de personnes étaient présentes ! »

Le mot de la fin ? 

« J’espère continuer le plus longtemps possible au club, où je me sens bien. Sur le plan sportif, j’espère que les résultats vont suivre pour l’ensemble de nos équipes. »

Qui souhaites-tu voir à ta place pour le prochain « Zoom sur… » ?

« Je verrai bien celui qui me suit dans la hiérarchie du temps, donc Daniel Conry ! »

 

Daniel (Conry), tu es le suivant sur la liste, nous t’attendons donc pour répondre à nos questions !